• Accueil
  • > Archives pour décembre 2014

Glossaire

Le vocabulaire du DJ comprend un certain nombre de termes techniques :

  • BPM : battement par minute (mesure le tempo d’un morceau).
  • Calage tempo (ou beatmatching) : synchronisation des rythmes de deux morceaux.
  • Cellule : tête de lecture d’une platine vinyle.
  • Cross-fader : fader placé horizontalement sur une table de mixage permettant de basculer d’une voie à l’autre (la courbe de « fondu » peut être linéaire, exponentielle, « tout ou rien » et/ou réglable selon le modèle). Facilite le fondu enchaîné.
  • CUE : point de départ de la lecture sur un lecteur CD. Peut être le début de la chanson ou un point quelconque du morceau prédéfini sur platine CD.
  • Fader : bouton à glissière permettant de modifier le volume sonore d’une voie (aussi appelé potentiomètre linéaire).
  • Feutrine : également appelée « slipmat », sorte de tapis intercalé entre le vinyle et le plateau de la platine permettant de faire glisser le vinyle sans dommage. Ainsi pour faire Pause, un DJ jouant sur vinyles utilise rarement la touche play et stop. Pour arrêter un morceau il pose ses doigts sur le disque, qui doit donc pouvoir glisser sur la feutrine. Il peut alors le lancer (throwing) dans le rythme.
  • Hamster style : méthode utilisée par les DJ à platines ou la configuration du crossfader est inversée, c’est-à-dire que la platine droite est à gauche du crossfader.
  • Loop : boucle sonore composée d’un point d’entrée (loop-in) et d’un point de sortie (loop-out).
  • Pitch bend : mécanisme (potentiomètre ou boutons) d’une platine (vinyle ou CD) permettant de modifier la vitesse de lecture (modification exprimée en pourcentage par rapport à l’original). Son réglage permet ainsi de synchroniser les beats de deux morceaux (entrant et sortant).
  • Mashup ou versus : remix mixant la version a cappella d’un morceau avec l’instrumental d’un autre.
  • Sample : en français échantillon. Le sample est un court extrait ou une partie d’un morceau de musique, joué en boucle ou par intermittence. Il peut être déformé pour atteindre l’effet recherché.
  • White label : vinyle ne portant pas d’étiquette : il s’agit généralement d’un morceau produit par un DJ peu connu, et pressé en faible nombre d’exemplaires. Il permet souvent d’évaluer le potentiel du morceau avant pressage sous un vrai label. La plupart des bootlegs sont pressés en white.
  • Effet lumineux

Publié dans Non classé | Pas de Commentaires »

Support musical et DJing

i historiquement le vinyle a été le premier support des DJ (par le scratch), ce sont bel et bien les DJ qui ont permis au vinyle de résister à l’impact qu’a été l’arrivée du CD dans les années 1980.
La raison de cette résistance est la longue absence de platine CD à vitesse réglable, condition nécessaire pour mixer en discothèque. De ce fait en 30 ans la Technics 1200 MKII est devenue puis restée la platine vinyle la plus répandue dans les clubs.
Actuellement les labels sortent les nouveautés sous le format vinyle, à destination des DJ qui diffusent ainsi ces morceaux et permettent d’évaluer leur potentiel.
Support musical et DJing
Behringer DX 626 (platines CD).
Le pressage en plus grand nombre peut alors suivre, et selon le succès du morceau, le public pourra ensuite le trouver dans des compilations CD ou sur les albums des artistes correspondants (si celui-ci est suffisamment productif).
Cependant, de moins en moins de platinistes mixent sur vinyles, ce format étant supplanté par le format numérique pour des raisons de gain de place (les DJ vedettes étant de grands voyageurs), d’ergonomie et de possibilités de création. L’utilisation combinée du format MP3 et des ordinateurs a ainsi révolutionné le monde du DJing :
  • grâce aux programmes qui permettent, à partir d’un ordinateur et de deux platines vinyles, de reproduire le mix sur vinyle tout en utilisant des MP3 contenus dans l’ordinateur ;
  • grâce aux programmes tel qu’Ableton Live, Virtual DJ, Serato Scratch Live ou encore Traktor Pro qui permettent de jouer des boucles, d’ajouter des effets et d’augmenter considérablement la complexité d’un mix (quatre platines, effets…).
Le contrôle d’un logiciel prend maintenant un intérêt de plus en plus important pour des djs pros, grâce à l’apparition de contrôleurs de qualité ou de systèmes comme le Vinyl timecodé.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaires »

dj kool herc

Afrika_Bambaataa_and_DJ_Yutaka_(2004) Kool Herc fut le premier DJ qui mixa deux disques réglés sur le même BPM, faisant ainsi une transition appelée de nos jours calage tempo. Par la suite, cette pratique se développa dans le Bronx notamment grâce à la culture Zulu Nation du milieu des années 1970.

Au début des années 1980 vint ensuite le scratch, inventé par DJ Grandwizard Theodore. Cette manipulation révolutionnaire du disque fut largement popularisée en 1983 par Grand Mixer DXT et Herbie Hancock dans le titre Rockit.

Après 10 ans d’amélioration des techniques de scratch, le terme de Turntablism fut finalement proposé par DJ Babu en 1995 pour décrire cet art.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaires »

lumieres

dj 1

Publié dans Non classé | Pas de Commentaires »

platine dj virtuelle

Dj mixer with headphones

Publié dans Non classé | Pas de Commentaires »

mick dj

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Non classé | Pas de Commentaires »

Mon idole, David Guetta

david guetta
Album : david guetta

4 images
Voir l'album

Nom de naissance Pierre David Guetta1 Naissance 7 novembre 1967 (47 ans)
Paris, France Activité principale Disc jockey, compositeur, producteur Genre musical Dance, electro house Années actives Depuis 1990

David Guetta, né le 7 novembre 1967 à Paris, est un platiniste, remixeur, producteur de musique et homme d’affaires français. Il se popularise au début de sa carrière comme une figure des nuits parisiennes3,4, puis acquiert une reconnaissance internationale avec ses albums Pop Life en 2007-2008 et One Love en 2009. Dès lors, plusieurs de ses titres comme When Love Takes Over, Sexy Bitch, ou Gettin’ Over You se classent en tête des ventes à travers le monde5.

De grands noms de la scène urbaine collaborent sur la majorité de ces derniers singles mais il participe aussi à l’introduction de nouveaux talents6. Sur l’ensemble de sa carrière, il a vendu plus de 9 millions d’albums et plus de 30 millions de singles, soit 39 millions de disques. En 2011, il est élu meilleur DJ du monde par le classement TOP 100 du magazine DJ Mag. En 2013, le titre When Love Takes Over de David Guetta en collaboration avec Kelly Rowland, est élue meilleure collaboration pop-dance de tous les temps par le magazine Billboard7.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaires »


Vixx5membres1merveille |
General Bob Zep Lion |
Dimimusique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Amnelifeblog
| blog violetta
| Boat2bealive